National

La diaspora togolaise en France a manifesté ce 22 février

Ce samedi 22 février, jour de vote au Togo, la diaspora togolaise en France a manifesté devant l’ambassade du Togo à Paris. Elle dénonce une exclusion du vote de la présidentielle.

“Cette exclusion est faite exprès” (Brigitte Ameganvi)

Les Togolais de l’étranger devaient voter pour la première fois ce samedi 22 février, grâce à la révision constitutionnelle de 2019. Mais ce qui semble être comme une vraie avancée démocratique a aussi ses limites. En effet, de nombreux Togolais de la diaspora ne disposent pas de la carte consulaire datant d’au moins six mois, comme l’exige la loi électorale. Ils n’ont pas pu voter.

Sur plus d’1,5 million de Togolais vivant à l’étranger, seuls 348 ont pu s’inscrire sur les liste électorales dans les six pays retenus pour cette présidentielle. En France, ils ne sont que 28 sur plus de 9300 Togolais à avoir obtenu une carte d’électeur. En Allemagne, personne n’a pu voter.

Pour dénoncer cette exclusion, la diaspora togolaise en France a manifesté ce samedi 22 février, devant l’ambassade du Togo à Paris.  Brigitte Ameganvi, coordinatrice du collectif “Togo Debout Europe” explique qu’ils “ont manifesté parce que la diaspora togolaise de par le monde a été fortement discriminée.”

Une volonté gouvernementale ?

Elle estime que “ça été fait exprès pour que les personnes qui ne sont pas des favoris du président Faure Gnassingbé ne puisse pas s’inscrire sur les listes électorales. Ils ne souhaitaient pas que ces gens-là puisse voter parce qu’ils ne peuvent pas voter en faveur d’une personne qui les a contraints à l’exil politique et économique.”

Les Togolais de la diaspora ont également organisé un vote symbolique contre le pouvoir de Lomé.

Cogetra
Source
DW Afrique
Afficher plus

Articles similaires

Fermer