Economie

Vers une prise de participation d’Ethiopian Airlines dans South African Airways en difficultés financières

Ethiopian Airlines pourrait devenir actionnaire de South African Airways (SAA), si l’Etat, le seul actionnaire du transporteur aérien, mettait ses actions en vente.

Dans un entretien accordé à Bloomberg la semaine dernière, le PDG de la compagnie nationale éthiopienne, Tewolde Gebremariam, a confié que son groupe envisageait de prendre une participation dans la compagnie nationale sud-africaine. « Nous sommes disposés à soutenir South African Airways », a-t-il laissé entendre.

SAA traine actuellement une dette totale de 12,7 milliards de rands, et son plan de sauvetage est évalué à 21,7 milliards. Malgré plusieurs injections financières, la compagnie peine à retrouver sa vitesse de croisière.

Le 11 septembre 2019, le ministère sud-africain des Entreprises publiques annonçait avoir achevé une étude sur la fusion des compagnies aériennes appartenant à l’Etat (South African Airways, Mango et SA Express). C’était, disait-il, la seule stratégie pour garantir une pérennisation des trois compagnies.

Et si Ethiopian Airlines venait à prendre des parts dans la holding sud-africaine, elle ne ferait que poursuivre une stratégie devenue une tradition chez elle. Actuellement, le groupe possède des parts dans Malawian Airlines, Tchadia Airlines et Asky Airlines ; ainsi que dans Zambia Airways et Ghana Airways, dont les démarrages sont attendus d’ici 2020. Le transporteur possède également une autre filiale en Afrique australe, Ethiopian Mozambique Airlines.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer