Entreprise

Transport aérien africain : L’Afrique aura besoin de plus de 1 200 nouveaux avions et 21 000 pilotes au cours des 20 prochaines années, selon Airbus

Les voyants du marché du transport aérien en Afrique sont au vert, indique Airbus, le constructeur européen dans ses prévisions de croissance publiées le 4 mars 2020, en marge du sommet « Aviation Africa », qui s’est tenu cette semaine à Addis-Abeba en Éthiopie.

« L’urbanisation, le commerce et le tourisme rapides du continent contribueront considérablement à augmenter le trafic passagers depuis et vers l’Afrique de 5% par an, au cours des vingt prochaines années »

Une situation qui sera favorisée par l’implémentation du marché unique du transport aérien africain (MUTAA), soutient Airbus. Ainsi, pour répondre à la demande du marché, l’Afrique aura besoin de plus de 1 200 nouveaux avions passagers et cargo. D’ici 2038, nous verrons le double du nombre d’avions actuellement en service sur le continent, estime le constructeur aéronautique européen.

Le segment en expansion de la maintenance, de la réparation et de la révision (MRO) continuera sur la même trajectoire de croissance. Airbus prévoit plus de 25 000 nouveaux techniciens de service et près de 21 000 pilotes au cours des deux prochaines décennies.

« Avec une industrie aéronautique et MRO plus grande, les marchés doivent être dotés des compétences nécessaires pour répondre aux exigences de l’augmentation constante du trafic au cours des vingt prochaines années », écrit Airbus.

« Notre objectif est de fournir les meilleurs produits et services de leur catégorie, développer des partenariats durables, favoriser l’innovation, susciter les talents, renforcer les compétences et promouvoir l’esprit d’entreprise en Afrique », affirme Mikail Houari le président d’Airbus Afrique et Moyen-Orient.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer