EconomieNational

La NSCT en campagne pour accroître la production du coton togolais

Dans le cadre du lancement de sa campagne de mobilisation des producteurs, pour accroître la production cotonnière au Togo, la NSCT (Nouvelle Société Cotonnière du Togo) a rencontré vendredi dernier les médias pour les entretenir, sur sa nouvelle stratégie de promotion de la culture cotonnière au Togo. Objectif affiché, atteindre les 160.000 tonnes de coton en 2018, et 200.000 tonnes à l’horizon 2022.

Relever les défis d’une  production cotonnière de 200.000 tonnes, à l’horizon 2022, telle est l’ambition de la Nouvelle Société Cotonnière du Togo, en lançant la campagne de remobilisation des producteurs, sous le signe l’innovation. En effet, le coton,  4ème produit d’exportation du Togo, avec une recette d’exploitation évaluée entre 20 et 40%, en fonction des zones de production, connait depuis ces six dernières années, une production stabilisée autour de 80.000 tonnes, ceci, après des  périodes de baisses, pour atteindre le plancher de 39.000 tonnes en 2006.

Mais la nouvelle vision impulsée au secteur par la NSCT, en partenariat avec le Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique,  ainsi que de l’accompagnement d’autres institutions, permettent aujourd’hui, de projeter 105.000 tonnes pour la campagne en cours 2016-2017, avec des productions de 160.000 tonnes pour 2018, et 200.000 tonnes, à l’horizon 2022. Pour Nana Adam Nanfamé, Directeur Général de la NSCT, pour atteindre ces résultats, la nouvelle campagne de remobilisation devrait permettre d’engager des discussions franches avec les producteurs de coton, à travers une communication décentralisée, qui sera menée auprès des paysans des différentes zones, et groupements de producteurs.

En effet, cette communication prendra en compte, au moins 30 sites par région, et permettra de remonter  les préoccupations des producteurs, de façon à répondre à ces préoccupations, et à partager avec ces derniers, la nouvelle dynamique engagée. Autres dispositions prises, mettre à la disposition des producteurs, des intrants en quantité, en qualité, et à temps. Et promouvoir la mécanisation, en mettant à la disposition des producteurs et des groupements, des tracteurs et des moyens de production modernes et plus efficaces.

Pour accroitre la production cotonnière au Togo, et assurer aux producteurs une autonomie financière, la NSCT prévoit  également, offrir des prix de reconnaissance aux meilleurs producteurs, collecter à temps les productions, et payer les producteurs dans des délais raisonnables. Des innovations  qui devraient permettre de redynamiser la production, à travers la promotion de la culture attelée, et de permettre aux producteurs, d’être payés dans les deux semaines après la livraison. En ce sens, il a été négocié, des partenariats financiers pour l’accompagnement des producteurs et groupements, à travers des crédits qui leur seront  alloués, à des taux forfaitaires. Pour Nana Adam Nanfamé,  Directeur Général de la NSCT, « l’objectif, c’est de faire du producteur de coton, celui-là qui réussit dans toutes les spéculations, y compris les spéculations vivrières, parce que le coton doit aller en bonne rotation, et en bon assolement avec les cultures vivrières ».

Connaitre la NSCT

 La Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT), est une société anonyme d’économie mixte, créée en mars 2009 en remplacement de la SOTOCO (Société Togolaise de Coton). Avec un capital social de 2 milliards FCFA, dont 60% détenus par l’État et 40% par la FNGPC (Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton du Togo), la NSCT mène des activités industrielles et commerciales. Ainsi, la mission de la NSCT, consiste à soutenir la production cotonnière au Togo, à s’assurer de l’évacuation du coton-graine, et de la gestion des usines d’égrenage, et à promouvoir la commercialisation des produits issus de l’égrenage.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer