National

Togo, Gestion Publique : Aliko Dangote, conseiller ou investisseur ?

Première fortune (officielle) d’Afrique, le tycoon nigérian ne laisse personne indifférent, tant il fascine son monde. Habitué des grands salons feutrés, le milliardaire haoussa semble avoir portes ouvertes au Togo, et une certaine proximité avec le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, qui ne tarirait pas d’éloges sur lui. Conseiller spécial, investisseur (très intéressé par le Togo), un mélange du genre qui pourrait à terme, poser problème. Toujours est-il, que l’homme est régulièrement à Lomé, et surtout à l’occasion des grandes messes, comme le dernier Forum économique Togo – UE.

Membre depuis 2011, du TPIAC (Togo Presidential Investment Advisory Council),

Aliko Dangote effectue régulièrement des visites à Lomé, où souvent il est reçu par le président togolais, qui ne tarit pas d’éloges à son endroit.

Une proximité qui ouvre des opportunités au patron du groupe Dangote, son ciment importé du Nigeria étant vendu … sur le marché togolais.

Déjà en décembre 2013, Aliko Dangote avait annoncé son intention d’investir dans une centrale de 200 mégawatts au Togo, sans compter son projet de transformation de phosphate togolais sur place au Togo, ou encore, de construire une cimenterie au Togo. Mais, faut-il le rappeler, tous ces projets sont restés au stade des bonnes intentions depuis lors.

Le milliardaire qui est connu pour ses déclarations et promesses sans suite, a déjà essuyé un refus des autorités ivoiriennes, à qui il avait promis une cimenterie, mais qui s’est par la suite, transformée en accord pour importer directement du ciment Dangote en Côte d’Ivoire.

Très présent dans l’économie nigériane, son premier marché, Aliko Dangote, patron  du groupe éponyme, representerait aujourd’hui avec son groupe, plus du 1/3 de la capitalisation totale du Nigerian Stock Exchange (NSE).

Les quatre filiales cotées du groupe Dangote (Dangote Cement Plc, Dangote Sugar Refinery Plc, Nascon Allied Industries Plc and Tiger Branded Consumers Goods Plc) ont affiché une capitalisation boursière cumulée de plus de 35 % de la capitalisation totale du marché boursier, selon des estimations.

Dangote Group opère dans plusieurs secteurs tels que le ciment, le sucre, la minoterie, les engrais, l’agriculture et les hydrocarbures.

Outre son marché domestique, le groupe est présent dans une quinzaine de pays africains, dont  le Bénin, le Cameroun, le Ghana, l’Afrique du Sud, le Togo, la Tanzanie et la Zambie.

Selon l’édition 2018 du classement des milliardaires dans le monde, publié cette année par le magazine américain Forbes, Aliko Dangote reste l’homme le plus riche d’Afrique avec une fortune estimée à 15,4 milliards de dollars.

Mais toujours est-il que depuis déjà quelques années, que le milliardaire nigérian fréquente le Togo officiel, aucun investissement officiel jusque là, n’est à mettre à son actif sur le sol togolais. Aucune promesse d’investissement jusque là n’a été réalisée. Quid de la centrale électrique de 200 mégawatts, de l’usine de production d’engrais à partir des phosphates, ou encore, d’une nouvelle cimenterie, annoncées depuis déjà quelques temps. Et pourtant, pendant ce temps, Aliko Dangote ne perd pas de vue ses intérêts immédiats ; à savoir, trouver des débouchés pour son ciment produit au Nigéria.

Ainsi, en 2017, bénéficiant de quelles exemptions, Dangote ciment a commencé à inonder le marché togolais de ses produits. Lever de bouclier chez tous les cimentiers locaux, pour dénoncer des passe-droits, du dumping, et surtout le régime dont bénéficiait le cimentier nigérian, au nom d’une certaine libéralisation des échanges au sein de l’espace Cedeao, alors même que le géant Nigéria, interdisait l’importation de ciment étranger, même de l’espace communautaire, sur son territoire.

Une concurrence déloyale en sorte, à tous points de vue, et rendue possible, à cause de sa proximité avec les autorités togolaises, selon la concurrence.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer