CEDEAONational

9ème édition du forum national des paysans : Consolider les acquis du secteur agricole au Togo

La 9ème édition du Forum national des paysans a pris fin ce samedi à Kara. Un rendez-vous d’échanges et de partages auquel ont pris part, des centaines d’agriculteurs et de transformateurs togolais, venus des diverses régions du pays. Occasion de faire l’état des lieux, en vue d’une consolidation des acquis, et de s’approprier les projets d’agropoles en cours au Togo.

C’est sur le thème « Programme des agropoles: enjeux et défis », que les organisateurs de la 9è édition du Forum national des paysans, ont convié les participants à échanger sur le présent et l’avenir de l’agriculture togolaise. Objectif, passer en revue les problèmes du secteur agricole, œuvrer à la consolidation des acquis du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA), et échanger sur les nouveaux programmes d’agropoles en cours d’installation au Togo. En effet, le programme d’agropoles qui bénéficie de l’appui technique et financier de la BAD (Banque Africaine de Développement), devrait permettre de fédérer les actions dans le domaine agricole, en intégrant le développement des villes, l’adaptation aux changements climatiques, le financement de l’agriculture, la formation des paysans, et la valorisation des produits issus de l’agriculture.

Un programme, un projet innovant donc, qui nécessite une meilleure compréhension, et une appropriation du concept par ses premiers acteurs, que sont les paysans. Pour le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique, Ouro-Koura Agadazi, les discussions sur les agropoles, traduisent la volonté de mettre ce programme des agropoles, au cœur des initiatives visant la transformation du secteur agricole togolais. Ceci, après la mise en œuvre des différents projets du programme PNIASA, qui ont permis de renforcer la sécurité alimentaire, et d’atteindre des résultats encourageants, qui nécessitent également d’être consolidés. Pour les acteurs, qui se sont dits satisfaits de la rencontre, grâce aux actions du PNIASA, le visage de l’agriculture togolaise a aujourd’hui changé positivement.

Ainsi, plus de 387.ooo petits producteurs du riz, de maïs, et de manioc, ont été assistés, 53.506 sites, ont reçu 7015 tonnes d’engrais, 7500 vulcanisateurs, 6875 désherbants de riz, ont ainsi été mis à la disposition des producteurs, dont 26.075 femmes. Au niveau des produits d’exportations, 323 producteurs ont bénéficié de 123.995 boutures racinés de café, et 862 fosses de 16.006 cabosses de cacao. Environ 3000 organisations paysannes, ont été mutées en société-coopérative, conformément aux dispositions de l’acte uniforme de l’OHADA. Quant à la production halieutique, elle a bénéficié de 100.000 alevins, et 2000 cylindres de grandes mailles. Des avancées certes, mais jugées insuffisantes pour entretenir la dynamique de croissance, et de développement économique du pays. D’où la nécessité à plus d’engagement et de conscience, pour asseoir définitivement, la relance du secteur.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer