CEDEAONationalNon classé

Réunion ordinaire du conseil d’administration de l’OPALEF : un engagement pour un leadership féminin émergent.

L’OPALEF (Observatoire Panafricain du Leadership Féminin) a ouvert ce mercredi à Lomé, en collaboration avec le CICCA (Cercle d’Initiative Citoyennes pour le Challenge et le Changement en Afrique), sa première réunion ordinaire de conseil d’administration. Objectif, mobiliser les ressources nécessaires à la promotion d’un leadership féminin, pour une Afrique émergente.

Selon des études, l’Afrique perdrait chaque année, plus de la moitié de son PIB (Produit Intérieur Brut), en n’impliquant pas assez, les femmes dans ses efforts de développement.

Mieux, les femmes qui constituent plus de la moitié de la population africaine, sont quasi absente des postes de direction, et dans les organes de prise de décisions. Une situation qui annihile, les efforts de développement socio-économique du continent.

Une prise de conscience et un engagement à promouvoir un leadership féminin, dans la vie de tous les jours, et dans les différentes instances, qui ont conduit en août 2016, à la création de l’OPALEF (Observatoire Panafricaine du Leadership Féminin), qui ce mercredi à Lomé, a ouvert sa première réunion ordinaire de conseil d’administration, sur le thème : « femmes et filles leaders, soyons des modèles d’engagement citoyen pour une Afrique émergente ».

Un thème évocateur donc, qui devrait permettre aux différents acteurs engagés dans la promotion du genre, d’identifier les différentes opportunités pouvant s’offrir à la femme, en vue de son autonomisation, d’élaborer des stratégies et actions idoines, susceptibles de lever les freins, à l’évolution d’un leadership féminin.

Il est également question, de revoir les statuts de l’Observatoire, dont le siège se trouve à Lomé, de remplir toutes les formalités administratives, de désigner un directeur exécutif, d’étudier les plans d’actions, de manière à les mettre en synergie avec les actions des différentes institutions et partenaires impliqués.

Pour Mme Catherine Samba-Panza, Présidente de l’OPALEF, il s’agit d’arriver à termes, à élaborer des stratégies de mobilisations multiformes, pour permettre à l’Observatoire d’être opérationnel, et de se focaliser sur la promotion d’un leadership féminin, dans l’ensemble des pays francophones, et au-delà.

Pour Me Attoh Mensah, Vice-président de l’institution, « la particularité de l’OPALEF, c’est de fédérer les associations qui font de la femme, leurs activités majeures, d’être le regard de l’Afrique et des africains, sur les actions de ces femmes, et surtout des gouvernants, sur les questions de leadership féminin ».

Ainsi, la réunion de Lomé, sera également l’occasion de faire l’état des lieux, en ce qui concerne le leadership, et la question de la parité en Afrique, pour attirer l’attention des gouvernants et des institutions internationales, sur la question.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer