National

Relations Togo-Japon : Une coopération qui prend de l’ampleur

Partenaire au développement du Togo, avec des engagements financiers estimés à 33 milliards de yens, soit environ 389 milliards FCFA, le Japon développe avec le Togo, une coopération multiforme, qui va en se renforçant année après année.  

Si les relations entre le Togo et le Japon ne sont pas nouvelles, parce que datant déjà de quatre décennies, ces dernières années, cette coopération s’est davantage renforcée, avec  des accompagnements techniques, stratégiques et économiques, de plus en plus croissants au profit du Togo, qui comme nombre de pays africains, était la semaine dernière, à la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7).

Vers un renforcement de cette coopération

En effet, la participation du Togo à cette conférence, a été l’occasion pour les autorités togolaises, de présenter les opportunités d’investissement qu’offre aujourd’hui le pays, engagé dans une nouvelle dynamique avec son nouveau Plan de Développement National (PND), faisant une large part au privé, et dans un contexte où le Japon entend renforcer sa présence économique sur le continent.

Et le Japon, dont les engagements financiers au profit du développement du pays, se chiffrent déjà à environ 389 milliards FCFA, de renouveler sa disponibilité à continuer d’accompagner le Togo, dans son processus de développement. Et parmi les nouvelles orientations, le secteur portuaire du Togo. L’objectif, étant d’appuyer le pays, dans son ambition de faire du Port autonome de Lomé, un hub logistique au niveau sous-régional.

Dans cette perspective, et pour renforcer la coopération économique entre les deux pays, il est ainsi prévu de commun accord, la tenue en septembre prochain à Lomé, d’un forum Togo-Japon. Une rencontre qui devrait permettre non seulement de renforcer le partenariat entre les deux pays, mais d’explorer de nouveaux champs de coopération et d’investissement.

Quelques interventions japonaises au Togo

Au nombre des plus récentes, la signature en 2015 d’un accord de financement de 15,8 milliards FCFA du gouvernement  japonais, à travers l’Agence de coopération internationale japonaise (JICA), pour la construction de deux (2) ponts sur le fleuves Kara et Koumongou, sur la Nationale numéro 17.

Autre engagement et pas des moindres, le financement à hauteur de 15 milliards FCFA, du nouveau port de pêche de Gbétchogbé. Un financement, qui vise à accompagner les efforts du Togo, pour atteindre l’autosuffisance en produits halieutiques, et assurer le développement du secteur de pêche et assurer des emplois.

Toujours dans le domaine des infrastructures, l’on note le soutien Japonais à la réalisation du corridor Abidjan – Lagos, traversant cinq pays (Côte d’Ivoire, Ghana, Bénin, Nigéria), dont le Togo.

Un engagement dans la lutte contre la malnutrition

Autre appui tout aussi important, la lutte contre la malnutrition et la promotion de l’agriculture. Ici, le Japon intervient via le Projet « Kennedy Round », un programme américain de lutte contre la pauvreté, exécuté par le Japon, à travers la fourniture de vivres et de céréales tous les ans.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer