NationalPolitique

Politique Togolaise : Agbéyomé Kodjo toujours en garde à vue

Arrivé deuxième lors de la présidentielle du 22 février, Gabriel Agbéyomé Kodjo revendique toujours la victoire. Après la levée de son immunité de député mi-mars, il a été arrêté à son domicile mardi dernier.

L’opposant a passé sa troisième nuit dans les locaux du service central des renseignements et d’investigations criminelles pendant que l’audition des témoins se poursuit.

Soixante-douze heures après son interpellation, Gabriel Agbéyomé Kodjo est toujours en garde à vue selon le procureur de la République et l’enquête suit son cours.

Fulbert Sassou Attisso, le coordonnateur général de la dynamique Kpodzro et Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, sa porte-parole, ont été entendus comme témoins. Ils doivent retourner au service central des renseignements ce vendredi 24 avril pour signer les procès-verbaux.

Gabriel Agbéyomé Kodjo vient  de passer trois nuits en garde à vue, pendant que des appels à sa libération viennent d’un peu partout. Trois églises, protestantes et catholiques, initient une démarche avec pour objectif de trouver une issue à ce qui apparaît désormais comme une crise politique.

Cette initiative semble être mal acceptée par le gouvernement. « La comédie et la mascarade auxquelles il se livrait, laisseraient indifférents s’il n’avait pas posé des actes pénalement punissables » affirme Gilbert Bawara, ministre de la fonction publique qui prévient en outre que le gouvernement ne se laissera pas attirer dans ces manigances ou un tel engrenage.

Cogetra
Source
RFI Afrique
Afficher plus

Articles similaires

Fermer