EconomieNational

Partenariat au développement : le FMI confirme ses engagements

Dominique Desruelle, Directeur  adjoint Afrique du FMI, en visite au Togo, a été reçu mardi dernier, par le Chef de l’Etat; occasion de confirmer une fois encore, les engagements du Fonds, dans l’accompagnement du Togo, avec une ligne de crédit de plus de 240 millions de dollars, soit 145 milliards FCFA, pour rétablir la stabilité macroéconomique, et favoriser la croissance économique du pays, durant les trois prochaines années.

Les investissements du Togo, durant la période 2011-2015, ont porté le taux d’endettement du pays de 48,6% du PIB en 2011, à 75,4% en 2015, et pourrait atteindre les 80% à l’horizon 2018 , si rien n’est fait, selon le FMI.

Un véritable handicap donc pour le pays, engagé ces dernières années, dans des investissements publics massifs, qui ont permis de doper la croissance.

Et c’est pour aider le pays, à retrouver les grands équilibres macro-économiques, pour une croissance plus vigoureuse et inclusive, que le Fonds Monétaire International (FMI) a décidé d’accorder au Togo, une ligne de crédit de plus de 140 milliards FCFA, dont environ 20 milliards FCFA, ont déjà été libérés en mai dernier.

En effet, le  programme conclu avec le FMI, au titre du FEC (Facilité élargie de crédit), vise à réduire le déficit budgétaire, de manière considérable, dès ce début d’année, et permettre au Togo, de disposer des ressources nécessaires, pour ramener la situation de sa dette à la normale.

Il devrait permettre également, de corriger de manière durable, les faiblesses du secteur financier du pays, et promouvoir une croissance durable et inclusive, gage d’un développement durable.

Ainsi, la rencontre intervenue entre le Chef de l’Etat, et le Directeur Adjoint Afrique du FMI, a permis une fois encore, de réaffirmer l’engagement de l’institution, à accompagner le Togo, dans l’atteinte des objectifs définis.

Pour Dominique Desruelle, le gouvernement est en train de mettre en place, des politiques ambitieuses pour assainir les finances publiques, mais aussi pour se recentrer sur des dépenses prioritaires, que ce soit des dépenses sociales où des dépenses d’investissements.

Et « du côté du FMI, nous soutenons ces politiques avec une ligne de crédit, de plus de 140 milliards FCFA, qui a commencé il y a quelques mois, et qui va durer  les 3 prochaines années ».

La répartition des tranches

En effet, le programme échelonné sur trois ans, est destiné à rétablir la stabilité macroéconomique, et à favoriser un développement durable, et inclusif.

Ainsi, exceptés les 20 milliards FCFA, déjà versés en mai dernier, les autres tranches, sont conditionnées à un ensemble de mesures, qui devront permettre au pays, de stabiliser sa situation macroéconomique.

Il est à noter, que la mise en place du FEC, fait suite à la visite au Togo, en janvier dernier, d’une délégation du FMI, venue évaluer sur le terrain, la santé économique du Togo, et les efforts du pays, dans la conduite des différents programmes en place. Mais déjà en 2013, le pays bénéficiait de 83 millions de dollars, soit 49 milliards FCFA, également échelonnés sur trois ans, et censées accompagner le pays, dans la lutte contre la pauvreté.son programme de développement.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer