CEDEAO

Nigéria : Abuja suspend l’emprunt de 22,7 milliards $ en raison des incertitudes économiques liées au coronavirus

Le Nigeria va suspendre l’emprunt de 22,7 milliards $ en raison des incertitudes économiques mondiales. C’est ce qu’a annoncé lundi 16 mars, Zainab Ahmed (photo), ministre nigériane des Finances, citée par de nombreux médias locaux.

D’après la responsable, cette mesure est due « aux réalités actuelles du paysage économique mondial ». Plus précisément, la suspension de ces emprunts extérieurs est due notamment à la chute des cours du pétrole (principal produit d’exportation du pays) exacerbée par la crise du coronavirus en pleine tension entre l’Arabie saoudite et la Russie.

« Les indices de marché actuels ne permettent pas d’envisager d’emprunts extérieurs pour le moment bien que le Parlement continue de travailler sur le plan d’emprunt », a déclaré Zainab Ahmed, citée par Premium Times. Et d’ajouter : « les dépenses qui ne sont pas essentielles doivent être reportées à une date ultérieure, lorsque les choses deviendront plus normales ».

Pour rappel, le sénat nigérian avait validé il y a quelques jours, le programme d’emprunt extérieur de 22,7 milliards $ du gouvernement fédéral pour financer des projets infrastructurels. Hormis la Chine qui doit fournir plus de 74% du financement, les autres prêteurs prévus sont : la Banque mondiale, la BAD, la Banque islamique de développement, l’Agence japonaise de coopération internationale, la Banque allemande de développement et l’Agence française de développement.

Le 9 mars, les autorités avaient déjà annoncé une baisse du budget 2020, pour faire face à la chute des cours du pétrole. Une situation qui renforce l’urgence pour le géant ouest-africain d’accélérer la diversification de son économie.

Cogetra
Source
Agence Ecofin
Afficher plus

Articles similaires

Fermer