Entreprise

Maroc Telecom : L’offre de cession de l’Etat place la valeur du groupe en deçà de celle sur la Bourse de Casablanca

Le gouvernement marocain a apporté les premières précisions sur la manière dont devrait se passer la cession d’une part des actions qu’il détient encore dans le capital du groupe Maroc Telecom.

Selon une information rapportée par le journal local L’Economiste, 6 % sur les 8 % de participations mis en vente seront cédés avant la fin juin 2019, via des transactions de blocs.  

Pour chacune des 52,7 millions d’actions concernées, l’Etat marocain accepte de prendre la somme de 127 dirhams. Ce cours de cession est bien plus bas que les 135,7 dirhams de valeur par action à la clôture de la séance du 10 juin 2019.

Pour l’Etat qui est un actionnaire historique du groupe de télécommunication, l’initiative reste porteuse de bénéfices. 

Des données collectées par l’agence Ecofin ont en effet montré que depuis le 16 décembre 2004, la valeur boursière du groupe a progressé de 69 %. Cela représente une plus-value potentielle de 3,8 milliards de dirhams.

Ajouté à cela, le dividende cumulé sur la période a atteint 122,18 dirhams par action, soit pour les 8 % en cours de cession, un montant cumulé de 8,6 milliards de dividendes encaissés. 

Maintenant que le cours de cession par transactions de blocs est connu, reste désormais à savoir l’identité du ou des acquéreurs. L’autorité marocaine des marchés des capitaux devrait par ailleurs apporter des précisions sur les modalités de cette cession. Dans le même temps, les investisseurs attendent toujours les modalités de cession des 2 % restants.

Idriss Linge

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer