Entreprise

L’interconnectivité du réseau aérien africain pourrait faire gagner plus de 29 milliards $ de recettes directes au continent (AviaDev)

L’interconnectivité aérienne des pays africains pourrait rapporter plus de 29 milliards $ de recettes directes au continent. C’est ce qu’ont annoncé, cette semaine, des experts du secteur aérien, en marge du forum AviaDev qui se déroule en Afrique du Sud depuis le 24 avril.

D’après les informations relayées par le site d’information East African Business Week, seulement 33,7% du marché africain de l’aviation est actuellement desservi. En accélérant le processus d’intégration du continent, les experts indiquent que l’Afrique pourrait bénéficier de ces revenus, supérieurs aux PIB de plus de la moitié de ses pays.

Cette annonce intervient alors que les pays du continent ont entamé un processus d’ouverture de leurs espaces aériens. L’année dernière, l’Union africaine (UA) annonçait la relance de son projet de Marché unique du transport aérien africain (MUTAA) qui devrait permettre d’accélérer l’intégration économique du continent, à travers un renforcement de la connectivité entre les pays, et stimuler la croissance dans les secteurs du commerce et du tourisme.

« Nous savons que la connectivité est vitale pour la croissance économique et le commerce, de sorte que le potentiel est énorme », a, à cet effet, indiqué Rebecca Rowland, associée chez Midas Aviation, un des groupes partenaires de l’AviaDev. Et d’ajouter: « A mesure que les régimes de visas s’ouvriront et que les contraintes réglementaires s’assoupliront, nous devrions voir beaucoup plus de capitales africaines reliées les unes aux autres et, avec cela, nous verrons davantage d’opportunités réalisées ».

Moutiou Adjibi Nourou

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer