National

La BAD apporte une aide d’urgence pour la lutte contre les chenilles légionnaires d’automne

Accompagner le Togo dans le développement agricole et la sécurité alimentaire, c’est l’objectif de la BAD (Banque Africaine de Développement), en signant vendredi dernier avec les autorités togolaises, un accord tripartite, pour un montant de 1 million de dollars, soit environs 580 millions FCFA, avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation) et le Ministère de l’Economie et des Finances. Un accord qui s’inscrit dans le cadre du projet d’Aide d’urgence pour la lutte contre la chenille légionnaire d’automne, un insecte qui à cette période de l’année, s’attaque aux productions vivrières.

L’agriculture reste aujourd’hui, comme hier, l’un des leviers essentiels de relance de l’économie nationale, au regard de son potentiel de croissance, et de ses effets sur les autres secteurs.

Et pour accompagner ce secteur à fort potentiel pour le développement du Togo, un accord tripartite, portant sur un financement de 580 millions FCFA, a été signé vendredi dernier, entre la BAD, la FAO et le Ministère de l’Economie et des Finances.

Un accord de financement qui s’inscrit dans le cadre du projet d’Aide d’urgence pour la lutte contre la chenille légionnaire d’automne, un insecte ravageur des produits vivriers, et qui selon les chercheurs, pourrait faire perdre à 14 pays africains subsahariens, dont le Togo, 13,5 millions de tonnes de maïs.

Mieux, les études révèlent, qu’environ 160.581,5 hectares de maïs ont déjà été attaqués au Togo, au cours de la campagne agricole 2018-2019, soit 53,8% des emblavures de maïs. Une situation, qui sans des mesures d’urgence, pourrait entrainer une perte énorme au niveau des récoltes, et occasionner une insécurité alimentaire. D’où l’urgence et l’engagement de la BAD, en soutien aux efforts du pays dans le domaine.

Pour Sani Yaya, Ministre de l’Economie et des Finances, depuis 2017, le gouvernement a dû débourser plus de 177 millions de FCFA, pour acquérir et distribuer gratuitement aux producteurs victimes des attaques, des insecticides, des appareils de traitements phytosanitaires, et des équipements de protection individuelle.

Ainsi,  l’Aide d’urgence de la BAD, devrait permettre à l’Etat, « de financer en partie, son plan stratégique quinquennal de lutte contre les Chenilles légionnaires d’automne. Un plan stratégique, dont le montant total s’élève à 3.200 000 dollars, soit environ 1,9 milliards FCFA ».

Ici,  l’Aide d’urgence de la BAD, vient également conforter, l’engagement sans cesse croissant de l’institution aux côtés du Togo.

La BAD, un partenaire engagé pour le développement du Togo

Partenaire au développement du Togo, la BAD ces dernières années, a augmenté son portefeuille et son engagement en faveur du pays.

Pour Georges Bohoussou, Responsable-Pays de la BAD, « le total des engagements  de la BAD au Togo sur le guichet public, s’élève à environ 485 millions d’Unités de compte, pour 69 projets, soit environ 388 milliards FCFA. Ce montant inclut également, le portefeuille actif en cours, de 187 milliards FCFA pour 15 projets ».

Ainsi ces dernières années, les interventions de la BAD se sont davantage axées, sur les projets de développement économique, tels les projets d’ agropoles, de réhabilitation des routes, de protection sociale, visant à améliorer l’intégration régionale, et la résilience climatique des infrastructures et des populations des zones côtières.

Autres projets à mettre à l’actif de la BAD, des projets transformateurs tels que le PAEIJ (Projet d’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes), et les programmes d’appui à la mise en place de l’OTR (Office Togolais des Recettes).

Un ensemble d’interventions, qui se déclinent à travers les cinq (5) priorités de la Banque pour le continent, à savoir, éclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique, et améliorer la qualité de vie des populations africaines.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer