Economie

Investissement : La Boad signe le plus gros accord de son histoire, pour financer les infrastructures dans l’Uemoa

La Banque ouest africaine de développement (Boad) ambitionne de mobiliser 440 millions € pour financer les infrastructures dans l’Uemoa, notamment dans les secteurs de l’énergie, des transports, et de la communication.

Des capitaux qui permettront de financer deux portefeuilles : un Fonds Infrastructures (400 millions €), et un fonds amorçage (40 millions €).

Pour ce faire, la Boad a conclu un accord avec Cordiant Capital, la société d’investissement multisectoriel, basée au Canada, et qui sera gestionnaire des deux fonds. Dans le cadre de cet accord, la Banque engage 38,2 milliards FCFA (58 millions €), en tant qu’investisseur de référence (représentant respectivement une participation initiale de 12 milliards FCFA au fonds d’amorçage, et 26,2 milliards FCFA au fonds d’infrastructures).

Cette importante facilité constitue « le plus grand engagement jamais contracté par l’institution depuis sa création », selon Christian Adovelande, président de la BOAD, pour un secteur clairement perçu comme prioritaire, pour la Banque sous-régionale.

Dans le cadre de cet ambitieux projet, Cordiant Capital, déjà bien présent sur les marchés émergents (notamment à travers 7 fonds d’infrastructures, représentant des engagements cumulés de 4 milliards $), devrait établir un bureau dans l’un des pays de l’Uemoa.

Cogetra
Source
Agence Ecofin
Afficher plus

Articles similaires

Fermer