EconomieEntrepriseNational

Industrie du ciment : Heidelberg Cement inaugure sa nouvelle cimenterie d’Awandjelo

L’industriel allemand, Heidelberg Cement, a inauguré ce samedi à Awandjelo, localité de la région de la Kara, située à environ 420 km au nord de Lomé, une nouvelle cimenterie.Un investissement de 7,5 milliards FCFA, pour couvrir le Nord du pays, et même, partie des besoins des pays limitrophes du Togo.

D’une capacité de production de 250.000 tonnes de ciments par an, la nouvelle unité cimentière vise à renforcer le développement économique du Togo, à travers la promotion d’un développement inclusif. Une vision partagée par le Chef  de l’Etat, qui a assisté à la cérémonie inaugurale de la nouvelle cimenterie de Heidelberg Cement, propriétaire de Cimtogo, et de Scan Togo Mines.

Ainsi, après Lomé, Kpémé, Hahotoé, Tabligbo, Pagala, Bandjéli, c’est au tour d’Awandjelo, de devenir une cité industrielle, avec la nouvelle unité cimentière de transformation du clinker en ciment. Matière première dans la production du ciment, le clinker est devenu depuis 2010, la première ressource minière extractive du Togo, et la première ressource d’exportation du pays, devant les phosphates.

Pour Heidelberg Cement, l’objectif est d’accroitre sa capacité de production de ciment au Togo, de lutter contre les pénuries récurrentes, de promouvoir la transformation de la matière première sur place, de réduire les frais en rapprochant la production des marchés, et naturellement, en renforçant sa position sur le marché très lucratif des ciments.

Et pour l’Etat togolais, une façon de promouvoir le développement industriel, en participant à la réduction de la pauvreté, et du chômage des jeunes. La nouvelle industrie devrait porter à plus de deux millions de tonnes, par an, la production nationale de ciment au Togo.

Satisfaction des autorités donc, pour qui, « le projet rentre également dans le cadre de la stratégie de réduction de la pauvreté élaborée par le Togo, et illustre les principaux enjeux de développement, que sont le développement des secteurs à fort potentiel de croissance, le renforcement des infrastructures économiques, le développement du capital humain, et la promotion d’un développement durable et équilibré ».

Objet aujourd’hui de toutes les attentions, le secteur industriel, surtout celui de la transformation, constitue pour le Togo, un enjeu majeur, par ses perspectives encourageantes, et sa contribution non négligeable, au développement économique du pays. Un secteur qui contribue à 20% du PIB (Produit Intérieur Brut), et emploie environ 21.000 personnes. D’où les nombreuses initiatives en vue de sa promotion, et surtout de son développement.

La Cimenterie, un secteur à fort rentabilité

Aujourd’hui, la consommation annuelle en matériaux de construction, dont principalement le ciment par habitant en Afrique subsaharienne, est estimée à 70 kg. Et faute de cimenterie, ou faute de productions suffisantes, la région est contrainte d’importer 40% de ses besoins. D’où les nombreux projets industriels en cours d’études ou d’installation, dans la région pour combler les besoins et déficits.

Ce qui explique l’engouement des investisseurs, pour les cimenteries, ici et là, dans la région. Et le Togo, qui a devancé le mouvement depuis déjà quelques années, avec actuellement quatre cimenteries en activité, se trouve en bonne position, avec une matière première, le clinker, disponible sur place.

 

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer