CEDEAOEconomie

Ghana : dernier décaissement du FMI en faveur du pays au titre de la dernière tranche de l’accord FEC de 2015

Le Ghana bénéficiera d’un nouveau financement de 185,2 millions $ de la part du FMI. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de l’institution, publié cette semaine.

Le nouveau financement, constitue la dernière tranche d’une Facilité élargie de crédit (FEC) de 925,9 millions $, accordé au pays en 2015. Celui-ci visait à rétablir la viabilité de la dette et la stabilité macroéconomique du pays afin de favoriser le retour à une croissance élevée et la création d’emplois.

« Les autorités ont réalisé d’importants gains macroéconomiques au cours du programme soutenu par la FEC, avec une croissance en hausse, une inflation à un chiffre, une consolidation budgétaire et un assainissement du secteur bancaire. La poursuite de l’ajustement macroéconomique devrait étayer ces améliorations, à l’approche des élections de 2020.», a souligné l’institution.

En 2017, le président Nana Akufo-Addo annonçait que le pays n’étendrait pas l’accord, qui a pris fin en avril 2018, officiellement dans le cadre d’une stratégie visant à sevrer le pays de l’aide étrangère. Si le gouvernement a soumis en novembre dernier son premier budget hors programme avec le FMI, l’Etat a également accru ses émissions d’obligations sur le marché international de la dette, ces derniers mois.

« Le Fonds félicite les autorités d’avoir mené à bien le programme soutenu par la FEC et se tient prêt à soutenir le Ghana dans sa quête de prospérité économique.», ont déclaré les responsables du FMI, après avoir invité les autorités ghanéennes à poursuivre les réformes pour améliorer le recouvrement des recettes intérieures.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer