CEDEAO

Free roaming en Afrique de l’ouest : Réunion des 7 pays signataires pour une évaluation du niveau d’avancement du projet

Les sept pays d’Afrique de l’Ouest qui ont accepté d’abolir les tarifs d’itinérance mobile entre eux sont réunis actuellement à Conakry en Guinée. Il s’agit du Mali, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Sénégal, du Burkina Faso, du Bénin et du Togo.

Depuis le 28 août 2019, ils prennent part à la troisième réunion d’évaluation du Free Roaming à laquelle participent également un représentant de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et du secrétariat exécutif de l’Assemblée des régulateurs de télécommunications de l’Afrique de l’ouest (ARTAO).

Selon l’hôte de la rencontre, Antigou Chérif, directeur général de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) de Guinée, il s’agit d’évaluer « ce qui a marché, ce qui n’a pas marché et ce qui peut être mis en œuvre pour améliorer le processus ».

Au terme de la réunion aujourd’hui, 29 août 2019, des recommandations seront formulées pour parfaire le projet, déjà en bonne voie, selon Lancinet Fofana, chargé de la coordination du projet Free roaming en Côte d’Ivoire.

Il a déclaré que « le rapport donne des éléments d’appréciations, qui montrent aujourd’hui une grande satisfaction. Même s’il y a quelques réglages à faire, nous pensons qu’à terme, le free roaming continuera sa route et il sera profitable à nos populations en leur permettant d’avoir de bas prix de télécommunications lorsqu’elles se déplacent dans l’ensemble des Etats signataires ».

Le projet Free Roaming a débuté, le 31 mars 2017, suite à un protocole d’accord signé en novembre 2016 entre les régulateurs de sept pays de l’Afrique de l’Ouest. Initié par le Sénégal, ce projet est né de la volonté du pays d’accélérer l’intégration sous-régionale par les télécommunications.

Cogetra
Source
Agence Ecofin
Afficher plus

Articles similaires

Fermer