International

Des préoccupations face à l’augmentation des enlèvements dans le golfe de Guinée

Ce  lundi à Accra, à l’ouverture de la quatrième réunion du Conseil exécutif de l’Association de l’administration maritime africaine (AAMA), plusieurs intervenants ont exprimé leurs préoccupations face au nombre croissant des cas d’enlèvements dans le golfe de Guinée.

Pour Thomas Alonsi, Directeur général de l’Autorité maritime du Ghana (GMA), « les rapports du Bureau maritime international montrent que, même s’il y a eu une baisse du nombre total d’incidents de piraterie dans le monde l’année dernière, il y a eu une augmentation alarmante des enlèvements d’équipages dans le golfe de Guinée ».

« Le nombre d’équipages kidnappés dans cette région a augmenté de plus de 50%, passant de 78 en 2018 à 121 en 2019 », déplore-t-il.

Pour lui, l’augmentation de ces actes illicites qui continuent de sévir dans le domaine maritime du continent, en particulier dans le golfe de Guinée, affecte profondément les activités économiques. « Le commerce maritime et la durabilité des ressources marines de l’Afrique ne se développeraient davantage que si l’environnement marin était sûr et sécurisé ».

Thomas Alonsi pense d’ailleurs qu’il faut une plus grande mutualisation des efforts afin de « mettre en place les institutions et les capacités nécessaires pour garantir la sécurité et l’État de droit afin de lutter contre ces activités maritimes illicites et les crimes transnationaux organisés dans nos eaux ».

La réunion de deux jours, qui est abritée par la GMA rassemble plus de 40 participants venus de tout le continent africain. La cinquième réunion du conseil exécutif de l’AAMA se tiendra au dernier trimestre de l’année à Durban, en Afrique du Sud.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer