International

Coronavirus : l’OMS rejette les théories d’une manipulation de laboratoire

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a assuré mardi que, selon tous les éléments disponibles, le nouveau coronavirus est d’origine animale et il ne s’agit pas d’une manipulation de laboratoire.

“Toutes les preuves disponibles suggèrent que le virus a une origine animale et qu’il n’est pas le résultat d’une construction ou d’une manipulation dans un laboratoire ou ailleurs”, a déclaré une porte-parole de l’OMS lors d’un point de presse.

“Il est probable que le virus est d’origine animale”, a-t-elle souligné. Si les modalités de franchissement de la barrière des espèces jusqu’à l’homme ne sont pas encore éclaircies, il y a “certainement” eu un hôte animal intermédiaire, a-t-elle ajouté.

Des médias américains ont rapporté la semaine dernière que le laboratoire P4 de l’Institut de virologie de Wuhan – fruit d’un accord conclu en 2004 entre Paris et Pékin sur la prévention et la lutte contre les maladies infectieuses – pourrait être à l’origine de l’émergence du nouveau coronavirus apparu en décembre dernier dans cette ville du centre de la Chine et à l’origine d’une flambée épidémique qui concerne désormais plus de 200 pays à travers le monde.

Le président des Etats-Unis Donald Trump a déclaré samedi que son administration menait une enquête pour tenter de déterminer l’origine du virus et ses modalités de propagation, en prévenant que la Chine devrait faire face à des conséquences s’il s’avérait qu’elle avait été “sciemment responsable” de la pandémie actuelle.

Une source à l’Elysée a précisé vendredi à Reuters que la France ne disposait d’aucun “élément factuel” permettant de “corroborer” l’existence d’un lien entre l’origine du coronavirus et les travaux du laboratoire P4 de Wuhan en Chine.

Cogetra
Source
Reuters
Afficher plus

Articles similaires

Fermer