EconomieNationalPolitique

Coopération Chine – Togo: Une coopération qui se renforce année après année

Le Togo et la Chine confirment une fois encore, l’excellence de leur partenariat, à l’occasion du Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCAC-2018), tenu du 2 au 4 septembre à Beijing. Une  coopération multiforme, notamment dans les domaines des infrastructures, du développement rural, de l’agriculture, de la santé, des industries, de l’énergie, et de l’emploi des jeunes, avec des engagements accrus de la Chine, aux côtés de son partenaire togolais.

Durant ces cinq dernières années, les relations entre la Chine et le Togo, n’ont cessé de se intensifier, et de se consolider. Premier partenaire économique du Togo, les échanges entre les deux pays se sont accrus au cours de ces dernières années, tout en se diversifiant.

Une coopération vieille de 60 ans

Si les relations sino-togolaises remontent aux années soixante, elles ne prendront véritablement leur envol, qu’à partir des années 2000.

Ainsi, dans le domaine commercial, le pays va très rapidement s’imposer comme premier partenaire commercial du Togo, surtout avec les importations de produits et biens d’équipement, évaluées en 2012 à 17 milliards FCFA.

Des chiffres que certains analystes estiment bien en deçà de la réalité. Surtout dans le domaine des exportations de matières premières togolaises, comme les minerais.

Dans le domaine industriel, et surtout de la Zone Franche, les investisseurs chinois vont dans un premier temps, se signaler par l’installation de petites unités de production, pour exporter vers les pays de la sous-région.

Mais, avec les fortes demandes du marché intérieur chinois, en matières premières minières, les entreprises chinoises vont réorienter leurs investissements, vers le secteur extractif.

Ainsi, fin décembre 2014, elles étaient quatre entreprises chinoises, à avoir obtenu leurs permis miniers, pour l’exploitation de minerais au Togo. La première à avoir démarré, étant le MM. Mining SA, qui en 2008, a signé avec les autorités togolaises, une convention d’exploitation, de transformation, et de commercialisation de différents minerais, notamment le manganèse, le fer et la chromite.

Interventions chinoises dans les infrastructures au Togo

Au cours de ces dix dernières années, la Chine va également s’illustrer au Togo, sur plusieurs projets d’infrastructures de transport. Entre autres, le «Grand contournement» de Lomé, une voie de 14km, pour un coût officiel de 34 milliards FCFA.

L’on doit également à la Chine,  le «contournement» de la faille d’Alédjo, sur 18 km, et le «contournement des Monts Défalé», sur 12 km ; des voies construites sur fonds chinois, par des entreprises chinoises.

Il en est de même, du nouveau port à containers de Lomé, pour un coût de 280 milliards FCFA, détenu à 50% par le groupe chinois, China Merchant Holding.

La Chine financera et exécutera également, les travaux de rénovation de l’Aéroport de Lomé, à travers la China Exim bank, et des entreprises chinoises, pour environ 100 milliards FCFA. Un financement, auquel viendra s’ajouter en juin 2016, un autre financement de 39 milliards FCFA, destiné à doter la nouvelle infrastructure aéroportuaire de Lomé, de deux nouveaux terminaux.

Autres financements, et pas des moindres, la construction du barrage d’Adjralala, un projet commun au Bénin et au Togo, qui bénéficie également d’un financement chinois, de 312 milliards FCFA, auprès de la China Exim Bank.

Tout récemment également, le Togo va bénéficier, en mai 2016, d’un don de 18 milliards FCFA de la Chine, pour le développement de son agriculture, tout comme bénéficier dans les prochains mois, d’un allégement d’une partie de sa dette, pour disposer de plus de ressources financières, pour le financement de ses projets de développement.

Education et énergie: Thématiques phares du renforcement du lien sino-togolais

Si des projets sont réalisés çà et là, les deux pays ont fait des secteurs éducatif et énergétique, une des priorités du développement. Depuis quelques années, la Chine ne cesse d’investir dans ces secteurs.

A cet effet, l’on note l’exécution de plusieurs projets tels que le nouveau complexe pédagogique moderne du Lycée Tokoin, le poste de distribution d’électricité de Sokodé est achevé avec succès pour donner le ton au démarrage de celui de Lomé… « Chaque année, une vingtaine de boursiers du gouvernement togolais poursuivent leurs études en Chine. La formation des ressources humaines dans le domaine administratif, militaire, sanitaire, etc. Tout cela avance d’une manière stable…», détaille ShiShaojiig, premier conseiller de l’Ambassadeur de la Chine au Togo.

Pour beaucoup d’observateurs, la priorité accordée à l’éducation et l’énergie est compréhensible. Pour exécuter ses projets d’infrastructure, la Chine a bien besoin de l’énergie électrique et aussi de main d’œuvre qualifiée locale et moins chère. On peut alors comprendre ses attachements à ces deux secteurs.

«Ces investissements dans les domaines de l’éducation et l’énergie  font aussi du bien à notre pays. N’oublions pas non plus l’aspect culturel de la chose. Pour Pékin, il s’agit aussi de vulgariser la culture et les manières de faire chinoises », tente d’expliquer Marc Natta, professeur d’histoire-géographie dans le nord du pays.

Une coopération qui se chiffre en milliards de dollars

Les investissements de la Chine ont permis de booster le flux des échanges commerciaux entre les deux pays. D’après les sources officielles, les échanges divers entre la Chine et le Togo s’élèvent aujourd’hui à 2 milliards de dollars chaque année. «Le commerce bilatéral s’élève à plus de 2 milliards de dollars américains, chaque année», soutient ShiShaojiig. Selon lui, le fait que la coopération bilatérale ne s’appesantisse pas seulement sur le commerce, mais aussi sur divers secteurs tels que l’éducation ou l’énergie, contribue au développement des échanges commerciaux, et au bien-être des deux peuples.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer