EconomieNational

Coopération Banque Mondiale-Togo : des engagements toujours croissants, en faveur du développement.

39 milliards FCFA, c’est le nouveau financement qu’apporte la Banque Mondiale au Togo,  à l’occasion de la visite de travail du Vice-président Afrique de l’institution, Makhtar Diop à Lom. Objectif, renforcer l’accès des populations défavorisées aux infrastructures de base, et de protection sociale, promouvoir l’emploi des jeunes, et renforcer le système de surveillance des maladies.

En visite à Lomé la semaine dernière, le Vice-Président de la Banque Mondiale n’est pas venu les mains vides. Signature de nouveaux accords d’accompagnement, le tout pour un montant de 39 milliards FCFA.

Il s’agit d’accompagner le pays, dans l’amélioration des conditions de vie des populations, surtout les plus défavorisées, en contribuant à réduire la pauvreté et l’inégalité sociale.

Un appui pour le renforcement de l’accès des populations défavorisées aux infrastructures de bases et de protection sociale, la promotion de l’emploi des jeunes, et le renforcement de surveillance des maladies.

Pour Makhtar Diop, ces projets à hautes intensités de mains d’œuvres, offriront aux jeunes déscolarisés et vulnérables, des opportunités d’emplois plus productifs : « Ils permettront également à  l’Etat, d’élargir les transferts monétaires aux ménages pauvres et vulnérables, en vue d’une amélioration des conditions de vie des populations ».

Pour Sani Yaya, Ministre de l’économie et des finances, les trois domaines que couvre l’appui de la Banque Mondiale, s’inscrivent bien dans les politiques et stratégies de développement du pays.

Il s’agit, « de la SCAPE (Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi), du PNDS (Plan National de Développement Sanitaire), du PNIASA (Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire), sans oublier le PND (Programme National de Développement) en cours d’élaboration ».

Des financements en vue

Outre l’appui de 39 milliards FCFA, dont bénéficie le Togo, il est annoncé pour les prochains mois, un appui budgétaire de 50 millions de dollars, soit 30,5 milliards FCFA.

Un prochain appui, qui devrait renforcer davantage le partenariat de développement, entre la Banque et le Togo.

Une visite, qui aura aussi permis à Makhtar Diop, de connaitre davantage le pays, en s’imprégnant sur place, de plusieurs réalités et réalisations, dans les différents domaines de coopération avec le Togo. En ce sens, plusieurs rencontres avec les décideurs et autres intervenants sur le terrain ont eu lieu, sans compter des visites de terrain.

Pour mieux accompagner le Togo dans ces défis,  la Banque Mondiale a annoncé en février dernier, son engagement sur 215 milliards FCFA, pour accompagner le Togo, dans les secteurs prioritaires de développement, sur les trois prochaines années.

Un geste substantiel, pour permettre au Togo, de renforcer ses capacités en termes de lutte contre la pauvreté, l’inégalité sociale, et la promotion du secteur privé, secteur pourvoyeur d’emplois.

Ainsi, les prochains financements de l’institution, devront permettre, d’accompagner le développement des PME-PMI, les infrastructures éducatives et d’assainissement, les énergies renouvelables, l’agriculture. Un accompagnement des secteurs à forts potentiels économiques, gages d’un développement durable.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer