National

Comment améliorer l’efficacité des services énergétiques en Afrique subsaharienne, tout en minimisant les pertes financières.

Les compagnies d’électricité de l’Afrique subsaharienne peuvent, tout en conservant leur santé et leur équilibre financier, fournir une énergie durable et abordable à l’ensemble de leur population. C’est ce qui ressort d’une étude “Making Power Affordable for Africa and Viable for Its Utilities”, effectuée par la Banque mondiale.

Selon ce rapport, l’amélioration de l’efficacité opérationnelle des sociétés énergétiques d’Etat est la première étape pour atteindre ce but. En effet, la réduction à 10% de l’ensemble des pertes subies lors de la transmission de l’énergie produite, de sa distribution et du recouvrement des redevances chez les clients, permettraient de résoudre le problème de rentabilité d’un tiers des fournisseurs d’électricité.

A cette mesure, les deux tiers des compagnies électriques étudiées devront ajouter une augmentation du tarif électrique. Selon l’institution, une augmentation progressive à petites doses de ce tarif serait acceptable pour les populations si elle était accompagnée d’un accès assuré à l’énergie.

Le rapport recommande également l’installation de compteurs individuels, bénéfiques aussi bien pour les clients que pour les entreprises. Ce type d’installation permettra, en effet, d’améliorer significativement la collecte des redevances électriques en permettant aux consommateurs de payer des factures plus en adéquation avec leur consommation.

Enfin, le coût de connexion des nouveaux clients devra être revu à la baisse afin de permettre, à tous, l’accès à une énergie abordable.

« Nous ne pourrons pas accélérer le progrès, à travers l’accès universel à l’énergie, sans améliorer l’efficacité des services énergétiques subsahariens. Rendre la connexion et la consommation de l’énergie plus accessibles, tout en minimisant les pertes financières de ces services, est alors une priorité.», a affirmé Makhtar Diop, le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique.

Le rapport a également précisé que, pour les zones rurales africaines, l’installation de mini-réseaux électriques fonctionnant aux ressources renouvelables telles que le solaire, accroitrait le potentiel d’électrification de ces populations.

L’étude s’est appuyée sur l’état financier des compagnies d’électricité de 39 pays africains, le tarif électrique de ces 39 pays ainsi que sur le résultat de 22 enquêtes menées auprès des ménages.

Rappelons que, seul un tiers des ménages de l’Afrique subsaharienne a accès à l’électricité.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Fermer