EconomiePerspectives

Assistance du FMI au Togo : 145 milliards FCFA pour accompagner le pays durant les trois prochaines années.

Vendredi dernier, le FMI (Fonds Monétaire International) a accordé au Togo, au titre de « facilité élargie de crédit » (FEC), une ligne de crédits de 241,5 millions de dollars, soit environ 145 milliards FCFA. Objectif, rétablir la stabilité macroéconomique, et favoriser une meilleure croissance économique du pays, durant les trois prochaines années.

Malgré une bonne croissance économique, tournant autour de 5%, ces dernières  années, le Togo a toujours des difficultés économiques, avec un niveau d’endettement, passé de 48,6% du PIB en 2011, à 75,4% en 2015, selon des rapports FMI. Et c’est pour aider le pays, à retrouver les grands équilibres macro-économiques, pour une croissance plus vigoureuse et inclusive, que le Fonds Monétaire International(FMI) a décidé d’accorder au Togo, une ligne de crédits de l’ordre de 145 milliards FCFA, dont 20 milliards FCFA, immédiatement disponibles. Quant aux autres tranches, elles sont conditionnées à un ensemble de mesures, qui devront permettre au Togo, de stabiliser sa situation macroéconomique. Pour Tao Zhang, Directeur général adjoint du FMI, « les résultats de l’économie togolaise, ont été solides ces dernières années, avec une croissance soutenue, et une inflation basse. Mais, les investissements dans les infrastructures et les dépenses d’équipements, ont fait monter la dette publique et la pression sur le service de la dette ». D’où la nécessité de procéder à des réajustements économiques.

En effet, le nouveau programme de prêts, s’inscrit dans le cadre  de la « facilité élargie de crédit » (FEC) du FMI, censé permettre au Togo, de maintenir son taux de croissance économique, et de l’améliorer dans la mesure du possible. Un programme échelonné sur trois ans, et destiné à rétablir la stabilité macroéconomique, et à  favoriser un développement durable, inclusif. Il est à noter, que la mise en place de ce programme, fait suite à la visite au Togo, en janvier dernier, d’une délégation du FMI, venue évaluer sur le terrain, la santé économique du Togo, et les efforts du pays, dans la conduite des différents programmes en place. Déjà en 2013, le pays bénéficiait d’une « facilité élargie de crédit » (FEC), de 83 millions de dollars, soit 49 milliards FCFA, échelonné sur trois ans, et censée accompagner le pays, dans la lutte contre la pauvreté.

Les bénéficiaires du FEC 

La facilité élargie de crédit (FEC), est généralement mise en place pour un pays, en fonction du besoin de la balance des paiements, de la pertinence et de la rentabilité des projets et programmes économiques, et surtout, de la capacité du pays, à rembourser les prêts consentis. Du fait, le FMI impose aux bénéficiaires du programme, des mesures d’ajustement censées permettre de stabiliser la situation macroéconomique. Une façon aussi, de venir en appui aux programmes de développement économique, de manière à assurer une croissance économique durable et inclusive, pour lutter contre la pauvreté dans les pays bénéficiaires. Un défi pour le Togo, obligé de passer par des ajustements structurels, face à des déséquilibres macro-économiques, de devoir recourir aux FEC, pour maintenir sa croissance et son programme de développement.

Cogetra
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer