National

Agroalimentaire : le Togo impose entre 15% et 50% de produits locaux à utiliser dans la pâtisserie et la boulangerie

Le gouvernement togolais donne un coup de pouce aux produits locaux, en imposant des taux minimum à utiliser, dans le domaine de la boulangerie et dans la pâtisserie.

L’intention a été matérialisée par un arrêté interministériel, datant du mois dernier, signé par les ministres en charge, de l’agriculture, de la santé et de l’hygiène publique, ainsi que du commerce et de la promotion de la consommation locale.

Ainsi, les boulangeries, pâtisseries et autres acteurs sont désormais tenus « d’incorporer pour la fabrication du pain français et autres denrées alimentaires, de la farine panifiable de manioc, d’igname, de céréales locales ou tout autre produit agricole local dans la farine de blé ».

Cet ajout de farine à base de produits locaux doit se faire « à des proportions variant de 15 à 50% selon la nature du produit », précise la note officielle.

Du reste, apprend-on, des institutions étatiques spécialisées, notamment l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), et l’Institut National d’Hygiène (INH), se chargent d’assurer le contrôle, et de veiller au respect de la mesure, qui devrait concourir à la promotion de ces produits locaux.

Cogetra
Source
Togo First
Afficher plus

Articles similaires

Fermer